Etre transparent et communiquer avec tact

de Pierre, Ancien chef d’établissement

17/09/2020

Dans tout établissement, il faut qu’il y ait des vases de communication. Il faut impérativement que, dès qu’il y a quelque chose de grave de ce genre, comme la mort, le décès de quelqu’un dans une famille, qu’il y ait communication, qu’il y ait transparence.

Il y a une sorte de solidarité tacite autour d’un état de souffrance. Il y a une sorte de solidarité implicite qui s’établie et nous, professeurs principaux, par notre comportement, notre attitude, un regard, un sourire discret, surtout ne pas en faire trop. Ne surtout pas tomber dans le pathos. J’ai vu certains profs être un peu dans le pathos, c’était inquiétant parfois. Non, à nous de rester très zen, très adulte, à la bonne place, à la bonne distance.

Il faut toujours y aller avec énormément de tact quand on parle de la mort d’un proche à un adolescent, énormément sinon ils ont l’attitude de l’oursin, du hérisson. Une fois on m’avait dit : « Ça ne vous regarde pas. » Ce à quoi j’avais répondu tout de suite : « C’est tout à fait vrai, ça ne me regarde pas. »

Partager ce témoignage sur

A propos de l’auteur·e

Pierre

retour en haut